Cepec International > Les articles CEPEC Inter
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Rencontre avec M. Ahlin BYLL CATARIA, ancien président et secrétaire exécutif de l'ADEA autour d'une question : "En 2017, quelle éducation pour quelle humanité ?"

                       

Ancien président et secrétaire exécutif de l'ADEA (Association pour le Développement et l’Éducation en Afrique), M. Byll Cataria a été au Niger, formateur au Centre de formation des cadres de l'alphabétisation, et trois ans comme adjoint du représentant de la coopération suisse. Il a ensuite été chargé de programme pour le Niger auprès de la coopération suisse à Berne, puis président de l'ADEA de 2001 à 2006 et enfin secrétaire exécutif de l'ADEA d'août 2008 à septembre 2013.                              

Monsieur Byll Cataria nous a fait l'honneur de sa visite le 22 juin 2017 au CEPEC International pour un temps d'échanges sur le rôle et les défis de l'éducation aujourd'hui.

Après un repas partagé avec l'équipe du CEPEC International et déjà quelques réflexions autour de l'identité plurielle, nous avons donc entrepris la discussion autour de l'éducation et de l'humanité.

A travers le récit de ses parcours personnel et professionnel, riches et atypiques, M. Byll Cataria a témoigné du défi du "comment" ou la question de la mise en pratique des cadres stratégiques de politiques éducatives dans chacun des pays africains. Son intervention a suscité des questions notamment concernant le niveau de prise en compte par les états des réalités du terrain, la question de l'éducation civique et morale en Afrique, les résistances les plus fortes face au changement...

En citant Jean Jaurès : “On n'enseigne pas ce que l'on sait ou ce que l'on croit savoir : on n'enseigne et on ne peut enseigner que ce que l'on est." M. Byll Cataria est revenu sur la nécessité de 

 

Triennale de l’éducation et de la formation en Afrique organisée par l’ADEA à Dakar, Sénégal



La biennale de l’ADEA (Association pour le Développement de l’Education en Afrique) s’est affirmée dans le domaine de l’éducation comme le plus vaste forum continental de dialogue politique et de partage de connaissances et d’expériences. Devenue Triennale en 2012, elle pose à l’ordre du jour, des échanges, des thèmes critiques pour la transformation des systèmes éducatifs africains au service du développement.

Cet événement regroupe des Chefs d’État, un grand nombre de Ministres Afri­cains de l’Éducation et de la Formation, des représentants des agences de coo­pération pour le développement soutenant l’éducation en Afrique, des praticiens et des chercheurs. Les représentants de la société civile et du secteur privé sont également invités.

           
                                 Madame Oley DIBBA-WADDA, Secrétaire exécutive de l'ADEA
 
La Triennale de l'ADEA 2017 du 14 au 17 mars à Dakar s’est inscrite dans le prolongement des précédentes mais s’articule étroitement au contexte actuel et aux perspectives post-2015 avec les nouvelles initiatives mondiales et africaines en matière d’éducation et de développement. Dans cette direction, elle propose une thématique tournant autour du libellé : « Revitaliser l’éducation dans la perspective du Programme universel 2030 et de l’Agenda africain 2063. »

Les principales sous-thématiques abordées ont été la mise en œuvre de l’éducation et de l’apprentissage tout au long de la vie pour le développement durable ;  la promotion de la science, des mathématiques et des TIC ;  la mise en œuvre de l’éducation pour la renaissance culturelle africaine et les idéaux panafricains ; et la promotion de la paix et de la citoyenneté mondiale à travers l’éducation.

M. Charles Delorme, directeur du CEPEC International, a participé à cette rencontre internationale avec cette idée de renforcer les liens avec les collaborateurs africains du CEPEC International aussi présents mais également de s’approprier les nouveaux objectifs et les stratégies liés au programme 2030 et à l’agenda 2063.



Programme 2030
Adopté par l'Assemblée Générale des Nations Unis en 2015, le programme de développement durable à l'horizon 2030 (ou "Programme 2030") est un plan d’action pour "l’humanité, la planète et la prospérité". Il vise à renforcer la paix partout dans le monde dans le cadre d’une liberté plus grande et ambitionne l'élimination de la pauvreté sous toutes ses formes et dans toutes ses dimensions.

Agenda 2063
La Conférence de l'Union Africaine de 2015 a donné naissance à l'Agenda 2063 qui propose une vision et prévoit un plan d'action pour la construction d'une Afrique prospère et unie.
La vision future du continue s'articule autour de sept inspirations :
  • Une Afrique prospère fondée sur une croissance inclusive et un développement durable
  • Un continent intégré, politiquement uni, basé sur les idéaux du Panafricanisme
  • Une Afrique où règnent la bonne gouvernance, la démocratie, le respect des droits de l’homme, la justice et l’état de droit
  • Une Afrique ou règnent la paix et la sécurité
  • Une Afrique dotée d’une forte identité culturelle, de valeur et d’une éthique
  • Une Afrique où le développement est axé sur les populations, qui s’appuie notamment sur le potentiel des femmes et des jeunes
  • Une Afrique qui agit en tant qu’acteur et partenaire forts, unie et influente sur la scène mondiale

 

ULIXES Spring Meeting à Lyon

Les 7 et 8 avril 2016 dernier se déroulaient à Lyon les rencontres biannuelles du réseau ULIXES. L’Equipe du CEPEC international y était. Fondé en 1994, ULIXES est un Groupement d’Intérêt Economique Européen (GIEE) regroupant des centres de formation et des universités. Son siège est situé en Italie à Parme dans la région Emilia-Romagna. Sur les 11 organisations membres du réseau, l’Allemagne (VHS PASSAU), l’Autriche (BBRZ), le Danemark (TIETGEN), l’Espagne (CEEDCV), la France (Mayor Formation), l’Italie (IFOA), le Portugal (EDUGEP), le Royaume Uni (NWRC) étaient représentées.

Lire la suite...

 

les 25 ans du GREF, notre partenaire

Pour ses 25 ans, le Groupement des Educateurs sans Frontières a invité le CEPEC International et d’autres organisations non gouvernementales françaises à partager leurs réflexions sur la place de l’éducation dans le développement et la solidarité internationale. Notre directeur Charles DELORME est intervenu aux côtés de Benoit MIRIBEL, directeur général de la Fondation Mérieux, et  Isabelle LAGARDE, chef de projet coopération décentralisée à la Métropole de Lyon.


Lire la suite...

 

Les dangers de la mondialisation de l’éducation

Article écrit par Etienne Verne

Il y a près de 35 ans, je publiais avec Ivan Illich « Imprisoned in the Global Classroom(1) ». Les mots de « mondialisation » ou de «globalisation» ne faisaient pas encore partie du langage courant. Depuis, leur usage s’est généralisé et la salle de classe « globale » n’a fait que grossir jusqu’à occuper l’essentiel de la sphère de l’éducation. Le projet de Comenius (1592-1670) : omnibus omnia omnino docendi  s‘achève avec l’éducation et la formation tout au long de la vie dispensée selon le modèle scolaire qu’il avait construit dans sa Dcidactica Magna (1632).

Lire la suite...

 

La réflexion éthique, quelle nécessité ?

Article écrit par Sandra FAGBOHOUN
Dans un contexte de contraintes croissantes, il devient de plus en difficile de penser le sens du travail qui est accompli. De nombreux professionnels de secteurs aussi variés que la santé, le social ou l’éducation engagent une réflexion éthique pour mieux comprendre les enjeux actuels de l’évolution des métiers et des institutions.

Lire la suite...

 



A CONSULTER